Surveillance de la qualité de l'air
Franche-Comté

Pourquoi certaines personnes sont-elles plus vulnérables ou sensibles à la pollution de l'air?

Catégorie: 

Certaines personnes sont plus vulnérables ou plus sensibles que d’autres à la pollution de l’air, du fait de leur capital santé ou de leur âge. C’est le cas, par exemple, des nourrissons et des jeunes enfants dont l’appareil respiratoire est encore en cours de développement, ce qui les rend plus fragiles vis-à-vis des polluants de l’air que celui des personnes dont l’appareil respiratoire est mature.

 

Par rapport à la population générale, les personnes vulnérables ou sensibles à la pollution de l’air vont présenter plus rapidement ou plus fortement des symptômes suite à une exposition à cette pollution, que ce soit à court terme ou à long terme.

 

Les populations vulnérables et sensibles à la pollution de l’air sont ainsi définies (définitions issues de l’arrêté du 20 août 2014) :

 

Population vulnérable Population sensible
  • Femmes enceintes
  • Nourrissons et jeunes enfants
  • Personnes de plus de 65 ans
  • Personnes souffrant de pathologies cardio-vasculaires
  • Insuffisants cardiaques ou respiratoires
  • Personnes asthmatiques

Personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics.

Par exemple:

  • Personnes diabétiques
  • Personnes immunodéprimées
  • Personnes souffrant d'affections neurologiques
  • Personnes à risque cardiaque
  • Personnes à risque respiratoire
  • Personnes à risque infectieux

 

(Source: Air extérieur & santé - Questions Réponses - Direction Générale de la Santé, avril 2016)