Surveillance de la qualité de l'air
Franche-Comté

Etat de la qualité de l'air autour de l'A39 et de la D673, en périphérie de Dole

(31/07/2017)

Le trafic routier est à l'origine d'importantes émissions de polluants atmosphériques, notament en ce qui concerne les particules atmosphériques fines (PM10 - poussières de moins de 10µm de diamètre) et trés fines (PM2.5, poussières de moins de 2,5µm de diamètre), et les oxydes d'azotes (NOx). Il convient donc de surveiller précisément ces polluants, notamment à proximité des axes de ciruclation majeurs, comme les autoroutes.

Dans ce cadre une campagne de mesure de 3 mois a eu lieu entre septembre et décembre 2016, afin d'évaluer l'impact du trafic routier de l'A39 et de la D673 (déservant l'échangeur de Choisey) sur la qualité de l'air ambiant, en périphérie de l'agglomération doloise.Trois stations mobiles de surveillance de la qualité de l’air ont été installées dès le 22 septembre, sur 3 sites définis : à proximité de la barrière de péage de Choisey, le long de la route départementale 673 reliant Dole à Tavaux, et en agglomération au niveau de St Ylie. Durant cette période, différents polluants, caractéristiques de la période de mesure et en lien avec le trafic important, ont été suivis en continu :

  • les particules fines (PM10 et PM2,5) ;
  • les oxydes d’azote (NO, NO2, NOx).

 

En parallèle, 2 séries de mesures du dioxyde d’azote (NO2) ont été réalisées sur des transects de part et d’autre de l’A39 afin d’évaluer la répartition de ce polluant, caractéristique du trafic, et de définir l'étendue de la zone réellement impactée par ces polluants, autour de l'axe routier.

Découvrez le bilan de cette campagne dans le rapport complet de l'étude....