Surveillance de la qualité de l'air
Franche-Comté

Simulation de la dispersion du panache de la chaufferie rue Anne Frank à Lons-le-Saunier

(28/02/2017)

Dans le cadre de sa surveillance régionale, ATMO Franche-Comté, en partenariat avec l’Espace Communautaire Lons Agglomération (ECLA), a souhaité évaluer l’impact environnemental à proximité de la chaufferie de Lons-le-Saunier, située rue Anne Frank. Pour cela, une étude de modélisation du panache émis par la chaufferie a été mise en place.

Afin d’avoir la vision la plus globale de l’impact de l’installation, l'étude de modélisation a été réalisée sur une année complète avec des paramètres d’analyses différents :

  • Une étude de l’exposition à long terme, afin de considérer un panel de conditions météorologiques le plus exhaustif possible et d’avoir une approche chronique de l’exposition sur une année entière. Dans cette étude, les modélisations ont été réalisées sur l’année 2015.
  • Une étude de l’exposition à court terme, en dégageant les valeurs maximales modélisées sur l’année, dans le but d’estimer la contribution maximale de la source d’émissions sur les niveaux d’exposition durant l’année étudiée et de prévoir d’éventuels dépassements de valeurs réglementaires.

Les résultats de modélisations démontrent que les niveaux de polluants émis n’ont pas d’impact significatif sur l’environnement direct de cette chaufferie biomasse. En effet, les concentrations moyennes annuelles et maximales modélisées ont été négligeables au regard de la réglementation.