Surveillance de la qualité de l'air
Franche-Comté

Surveillance de la qualité de l'air autour de General Electric Belfort (rapport hiver 2015-2016)

(24/05/2016)

General Electric, implantée au niveau du parc urbain d’activité Techn’Hom de Belfort, a mis au point une nouvelle turbine à gaz, la turbine 9HA. D’un rendement énergétique de 61%, elle présente une capacité en fonctionnement seule de 390 MW, ce qui permet d’alimenter 400 000 foyers en électricité, et 570 MW en cycle combiné. Pour assurer le développement de cette nouvelle turbine, un banc de test a dû être construit. Afin d’évaluer son impact sur la qualité de l’air, General Electric a fait appel aux compétences d’ATMO Franche-Comté, association agréée par le ministère de l’environnement pour le suivi de la qualité de l’air en Franche-Comté.

Dans un premier temps, le service modélisation d’ATMO Franche-Comté a réalisé une étude de dispersion des panaches afin d’identifier les zones principalement exposées aux émissions de General Electric.

Dans un second temps, afin d’évaluer plus précisément l'impact du site industriel sur la qualité de l’air, un programme de surveillance intensif a été mis en place. Il implique deux campagnes de mesures, réalisées à l'aide de stations mobiles stratégiquement placées aux abords du site de façon à se trouver sous les panaches d'émission. La première s'est tenue en été 2015 et la seconde au cours de l'hiver 2015-2016. Ainsi, les niveaux de particules (PM10), dioxyde d’azote (NO2), et monoxyde de carbone (CO) ont été suivis en continu à l’aide de préleveurs spécifiques. En complément, deux séries de prélèvements de Composés Organiques Volatils (Benzène, Toluène, Ethylbenzène et Xylènes – ou BTEX – et aldéhydes), ont été effectués lors des essais et hors période d’essais.

La première campagne de mesures s’est déroulée en période estivale, du 21 avril au 3 juin 2015. Lors de cette campagne, le suivi en continu de l'ozone (O3), polluant très présent en été, et des prélèvements des Métaux Toxiques Particulaires (MTP) ont également été réalisés. Les résultats ont été présentés dans un premier rapport, édité en septembre 2015.

Afin d'évaluer l'impact de la turbine en toutes conditions, cette campagne a été reconduite en période hivernale. Le présent rapport présente donc les résultats de cette seconde campagne de mesures, qui s’est déroulée du 1er décembre au 19 janvier 2016.