Surveillance de la qualité de l'air
Franche-Comté

Surveillance du SO2 à Rochefort-sur-Nenon en proximité de la cimenterie EQIOM

(16/05/2018)

Le ciment est fabriqué à partir de calcaire et d’argile, extraits de carrières, puis concassés et homogénéisés. La combustion de la matière première ainsi transformée se fait dans un four dont la température doit être portée à 1450°C. Le produit résiduel obtenu après refroidissement est alors appelé le clinker. Les différents types de ciment sont obtenus par différents mélanges à base de clinker et de minéraux supplémentaires.
L’utilisation de combustibles fossiles pour le fonctionnement du four génère différents polluants atmosphériques, dont le dioxyde de soufre. Ce gaz, à des niveaux élevés, est susceptible d’entrainer des troubles d’ordre sanitaire ou environnemental. Ses niveaux dans l’atmosphère sont donc réglementés.
Depuis plusieurs années, Atmo Bourgogne-Franche-Comté réalise chaque année une campagne de mesures de la qualité de l’air à proximité de la cimenterie EQIOM installée à Rochefort-sur-Nenon, dans le but d'évaluer l'impact de l'entreprise sur la qualité de l'air ambiante. Pour l’exercice 2017, cette surveillance du dioxyde de soufre s’est déroulée tout au long de l’année, au niveau de la station fixe de mesure de Châtenois.
Découvrez dans ce rapport le bilan des niveaux de SO2 observés au cours de l’année 2017.