Surveillance de la qualité de l'air
Franche-Comté

Découvrez notre nouvelle fiche technique sur la biosurveillance, ou comment mesurer les polluants de l’air à l’aide des mousses terrestres

La biosurveillance est une méthode permettant d’évaluer la pollution d’un milieu en ayant recours à des organismes vivants (animaux, insectes, lichens, les choux, …). Découvrez comment les mousses terrestres peuvent nous aider à mieux comprendre la pollution de l’air…

 

La biosurveillance, c’est quoi ?

 

La biosurveillance regroupe plusieurs techniques. On peut par exemple observer le comportement ou le développement d’une espèce indicatrice : on parle alors de bioindication). Une autre méthode propose d’observer l’intégration et le développement d’une population indicatrice au sein d’un milieu donné : on parle dans ce cas de biointégration. Enfin, il est possible de mesurer la quantité de polluant accumulé par un organisme exposé à une source de pollution : il s’agit alors de bioaccumulation.

Toutes ces méthodes peuvent être utilisées pour étudier la pollution de l’air. Toutefois, dans le cas qui nous intéresse, la méthode choisie est la bioaccumulation.

 

Pourquoi les mousses ?

 

Les mousses terrestres, ou bryophytes, sont des végétaux très intéressants pour étudier la pollution de l’air. D’une part, on les trouve partout, dans tous les milieux. Il est donc très facile de les ramasser. Ensuite, comme elles sont dépourvues de racines, elles absorbent directement l’eau et les éléments qui passent à leur portée – ce qui inclut les polluants, qu’elles stockent ensuite dans leurs feuilles. Pour cette raison, seuls les polluants présents dans l’air ou dans l’eau de pluie seront absorbés par la plante. On ne mesure donc bien que les polluants atmosphériques.

 

Fiche technique mousses

 

Pour tout savoir sur la méthode de biosurveillance par les mousses, téléchargez la fiche technique en cliquant sur l’image !

 

Pour en savoir plus :

Consultez la série complète de fiches techniques sur la biosurveillance éditées par ATMO Bourgogne-Franche-Comté. Elles concernent :