Surveillance de la qualité de l'air
Franche-Comté

Actualités

Alors que la campagne de suivi des pollens d’ambroisie a débuté au début du mois, le nombre de grain de pollen présents dans l’atmosphère commence à augmenter. Si les niveaux enregistrés sur le Jura et la Saône et Loire restent peu importants, associés à des indices allergo-polliniques moyens, l’alerte est d’ores et déjà lancée sur la région de Nevers, fortement touchée par la problématique.

L’ambroisie à feuilles d’armoise est une plante envahissante originaire d'Amérique du Nord, dont les pollens présentent un fort potentiel allergisant. Déjà très présente dans la région Rhône-Alpes, elle s’étend aujourd’hui aux autres départements et régions frontalières. Pour cette raison, après plusieurs éditions en 2008, 2012, 2015, et 2016, la campagne de surveillance spécifique en Bourgogne-Franche-Comté est renouvelée en 2017 pour la troisième année consécutive.

Le radon est un gaz radioactif naturellement produit par les roches du sous-sol. Dans l’air ambiant, il se disperse facilement, et ne cause pas de dommages. Dans l’air intérieur, en revanche, il peut facilement s’infiltrer via le sous-sol des bâtiments, et s’accumuler à des niveaux pouvant être dangereux pour la santé. De fait, le code de la santé publique impose aux propriétaires de certains lieux ouverts au public situé dans les 31 départements considérés comme « à risque » de réaliser des dépistages tous les 10 ans. Comment s’organise cette surveillance ? Quelles solutions adopter si des niveaux importants de radon sont observés ?

Le radon est un gaz radioactif naturellement produit par les roches du sous-sol. Dans l’air ambiant, il se disperse facilement, et ne cause pas de dommage. Dans l’air intérieur, en revanche, il peut facilement s’infiltrer via le sous-sol des bâtiments, et s’accumuler à des niveaux pouvant être dangereux pour la santé. Mais quel est exactement ce polluant ? Comment le dépister dans l’air intérieur ?

Pages