Surveillance de la qualité de l'air
Franche-Comté

Ca bouge au service Etudes & Communication

Grand changement au service Etudes et Communication d’ATMO Franche-Comté : Anaïs DETOURNAY succède à Claire LABARTETTE pour le poste de responsable du service.

home

 

 

 

 

 

 

 

Indice de la qualité de l'air

Indice Allergo Pollinique

Actualités

L’ambroisie à feuilles d’armoise est une plante envahissante originaire d'Amérique du Nord, dont les pollens présentent un fort potentiel allergisant. Déjà très présente dans la région Rhône-Alpes, elle s’étend aujourd’hui aux autres départements et régions frontalières. Pour cette raison, après plusieurs éditions en 2008, 2012, 2015, et 2016, la campagne de surveillance spécifique en Bourgogne-Franche-Comté est renouvelée en 2017 pour la troisième année consécutive.

Le radon est un gaz radioactif naturellement produit par les roches du sous-sol. Dans l’air ambiant, il se disperse facilement, et ne cause pas de dommages. Dans l’air intérieur, en revanche, il peut facilement s’infiltrer via le sous-sol des bâtiments, et s’accumuler à des niveaux pouvant être dangereux pour la santé. De fait, le code de la santé publique impose aux propriétaires de certains lieux ouverts au public situé dans les 31 départements considérés comme « à risque » de réaliser des dépistages tous les 10 ans. Comment s’organise cette surveillance ? Quelles solutions adopter si des niveaux importants de radon sont observés ?

Le radon est un gaz radioactif naturellement produit par les roches du sous-sol. Dans l’air ambiant, il se disperse facilement, et ne cause pas de dommage. Dans l’air intérieur, en revanche, il peut facilement s’infiltrer via le sous-sol des bâtiments, et s’accumuler à des niveaux pouvant être dangereux pour la santé. Mais quel est exactement ce polluant ? Comment le dépister dans l’air intérieur ?

Le camion laboratoire d’ATMO Bourgogne Franche-Comté a repris du service ! Mobilisé pour assurer le suivi du chantier lié à évolitY, le projet de Transport à Haut Niveau de Service (THNS) initié par le Pays de Montbéliard Agglomération (PMA), et réduire les émissions de particules fines liées aux travaux, il a été installé courant juin sur l’esplanade de la gare de Montbéliard. Les travaux, qui ont débuté mi-juillet, se poursuivront jusqu’en 2018.

ATMO FC en vidéo

Le principe de la bio-surveillance est d'avoir recours à des organismes vivants pour indiquer la présence de polluants dans l'environnement. Depuis le début du mois de novembre, ATMO Franche-Comté expérimente la surveillance de la qualité de l'air au moyen de choux, répartis sur une dizaine de sites au niveau de Besançon. En effet, les choux, dotés d'une capacité à accumuler certains polluants de l'air, sont particulièrement intéressants pour en étudier les impacts sur les écosystèmes, et peuvent constituer un bon complément aux mesures "traditionnelles" de qualité de l'air.
Un reportage de France 3 Franche-Comté, diffusé le 09/11/16 dans le Journal 19/20.

Dans le cadre du Plan de Protection de l’Atmosphère de l’Aire Urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt-Delle, la DREAL Franche-Comté organisait, le 5 décembre 2014, un colloque sur le thème du chauffage au bois, qui réunissait professionnels et élus, mais aussi grand public, autour de nombreux intervenants.

A l'occasion du Conseil des Structures de la Communauté d'Agglomération du Grand Besançon, découvrez les grandes lignes des travaux d'ATMO Franche-Comté pour l'année 2013. L'association, qui est agréée pour la surveillance de l'environnement atmosphérique, revient notamment sur la création d'une station de mesures, la fin de la surveillance du chantier du Tram ainsi que la révision de l'ensemble de ses outils de communication.

A l'occasion du Conseil des Structures de la Communauté d'Agglomération du Grand Besançon, découvrez les grandes lignes des travaux d'ATMO Franche-Comté pour l'année 2012. L'association, qui est agréée pour la surveillance de l'environnement atmosphérique, revient notamment sur la surveillance du chantier du Tram.