Surveillance de la qualité de l'air
Franche-Comté

Inventaires Climat / Air / Energie

OPTEER

Les origines et le cadre d’OPTEER

Financé par l’ADEME et la Région Franche-Comté ainsi que par la Communauté d’Agglomération du Grand Dole dès 2007, OPTEER (Observatoire et Prospective Territoriale Énergétique à l’Échelle Régionale) a été créé dans le cadre d’un projet de recherche mené par le laboratoire ThéMA (Université de Franche-Comté). Il s’agissait de développer un outil de connaissance, d’analyse et d’aide à la décision en matière de systèmes énergétiques.

ATMO Franche-Comté, entité régionale en possession de nombreuses données pouvant alimenter l’outil OPTEER, s’est vu attribuer le portage de cet outil.

Dans le cadre de cette mission, ATMO Franche-Comté assure depuis 2010 :

  • l’animation de la plateforme et du réseau de partenaires ;
  • l’administration de la plateforme ;
  • la gestion des bases de données ;
  • la promotion de l’observatoire en Franche-Comté et en dehors de la région.

 

Les atouts de l’observatoire

OPTEER offre aux partenaires de la gestion et de la planification territoriales un moyen de consulter et d’analyser les données Climat-Air-Energie disponibles sur leur territoire. En utilisant OPTEER pour alimenter leurs politiques publiques, les acteurs locaux peuvent ainsi connaitre et suivre les consommations et productions d’énergie, ainsi que les émissions de polluants et gaz à effet de serre. La plateforme web de l’observatoire OPTEER intègre une approche territoriale et met à disposition des ses utilisateurs de nombreux outils d’observation et d’analyse, ainsi qu’une base de données significative :

  • L’approche territoriale permet de tenir compte à la fois des caractéristiques des espaces étudiés (ressources énergétiques, consommations mais aussi contraintes, contextes socio-démographiques ou économiques, infrastructurels, …) et des compétences de l’ensemble des acteurs concernés (institutions, entreprises, associations, …).
  • L’outil dispose d’une base de données Climat-Air-Energie et permet également de construire des indicateurs composites mêlant les différentes thématiques. La diffusion de l’information Climat-Air-Energie (documentation, cartes, graphiques, …) est au cœur de l’outil.
  • Des fonctionnalités d’analyse experte telles que la définition de territoires et d’indicateurs personnalisés offrent une grande souplesse et puissance d’utilisation.
  • L’outil fonctionne dans un environnement totalement sécurisé, garantissant confidentialité et restrictions d’usages sans pour autant entamer la lisibilité des informations nécessaires à une prise de décision éclairée.

 

L’exploitation de l’outil

Aujourd’hui en phase d’exploitation, OPTEER propose aux collectivités franc-comtoises un ensemble d’outils dédiés à l’observation et à l’analyse de leur territoire sur les aspects liés à l’énergie, au changement climatique et à la qualité de l’air. A ce jour, une quarantaine d’organismes utilisent la plateforme OPTEER (125 comptes utilisateurs créés), à cela s’ajoute une vingtaine d’autres organismes partenaires de l’observatoire. OPTEER alimente 33 plans ou schémas (Plan Climat Energie Territoriaux (PCET), SCoT, PDU, PLU(i), Convention des Maires ou encore label Cit’ergie) et a été désigné comme l’observatoire de suivi des objectifs du Schéma Régional Climat-Air-Energie (SRCAE).

 

 

En savoir plus

 

L'inventaire des émissions

Qu’est-ce qu’un inventaire des émissions ?

L’inventaire des émissions recense plus d’une quarantaine d’indicateurs incluant les principaux polluants et gaz à effet de serre émis dans l’atmosphère, ainsi que les consommations et les productions d’énergie en tout point du territoire. Les secteurs pris en compte sont divers : industriel, production et distribution d’énergie, résidentiel/tertiaire, transports (routiers et non routiers), traitement des déchets, agriculture, secteur biotique... Les émissions sont calculées pour chaque secteur. La résolution spatiale retenue de l’inventaire est la commune, et sa résolution temporelle est l’année civile. L’inventaire ne pouvant être mise à jour annuellement, l’ensemble des données n’est disponible que pour une année dite « de référence » (actuellement : 2008).

 

Quelles sources sont prises en compte ?
  • Les sources fixes, qui rassemblent tous les émetteurs non mobiles, géographiquement implantés sur le territoire à un endroit connu : usines, résidences, bureaux, garages, exploitations agricoles…
  • Les sources mobiles, qui sont tous les engins mobiles se déplaçant sur terre (véhicules de toute nature), sur l’eau (bateaux), dans l’air (avions), auxquels il convient d’agréger tous les outils industriels et/ou domestiques (tondeuses, tronçonneuses…)

 

Les informations de l’inventaire sont-elles fiables ?

L’inventaire s’appuie sur un certain nombre de calculs complexes et divers, réalisés à partir de données fournies par différents organismes ou institutions (DRIRE, INSEE, DDE, Meteo France…). La méthodologie employée a été validée par le CITEPA.

 

Qu’est-ce qu’un cadastre des émissions ?

Il s’agit d’un « inventaire spatialisé des émissions » : pour l’ensemble des polluants et gaz à effet de serre investigués dans l’inventaire, des cartographies sont réalisées afin d’en visualiser géographiquement les émissions.

 

Quelle utilité ?

L’inventaire des émissions favorise l’optimisation du dispositif de surveillance et permet une meilleure caractérisation de la qualité de l’air sur l’ensemble de la région. S’il permet de disposer d’un diagnostic à plusieurs échelles géographiques, il est également un outil précieux dans le suivi des évolutions des émissions de polluants dans le temps. Indispensables à la modélisation, ses données permettent d’alimenter la plateforme interrégionale de prévisions de la qualité de l’air, Prev’Est.

L’inventaire constitue également un outil d’aide à la décision pour les décideurs publics, qui leur permet :

  • De déterminer les contributions de chaque type d’activité dans les rejets de polluants dans l’atmosphère ;
  • De tester des scénarios d’évolution des émissions ;
  • D’évaluer l’impact d’une politique de transport, d’aménagement ou de développement du territoire.

 

En outre, cet outil peut accompagner les collectivités dans l’élaboration de documents directeurs (PDU, PDE, Plan Climat Territorial, Agenda 21…).