Surveillance de la qualité de l'air
Franche-Comté

Modélisation de la qualité de l'air

 

La modélisation en bref…

Comme dans de nombreux domaines de l'environnement, des moyens de calcul numérique permettent de "simuler", ou « modéliser », les phénomènes de pollution atmosphérique. De fait, la modélisation permet de déterminer les concentrations de divers polluants. Pour ce faire, il est nécessaire d’apporter dans un premier temps certaines données:

  • Les données météorologiques, qui conditionnent pour une grande part le transport et la transformation chimique des polluants dans l’air ;
  • La topographie et l’occupation des sols, qui influent aussi sur la dispersion et la turbulence des masses d’air ;
  • Les émissions de polluants à la surface du sol, anthropiques (liées aux secteurs des transports, résidentiel/tertiaire, industriel…) et biotiques, par le biais du cadastre des émissions ;
  • La pollution de fond (niveau ambiant minimal), issue d’un modèle national ou issue des mesures des stations du réseau d’ATMO Franche-Comté selon l’échelle d’étude.

 

La modélisation de la pollution repose ensuite sur la résolution numérique du comportement d'un grand nombre d'espèces chimiques (équations physiques et chimiques), en essayant de refléter l'infinie complexité des réactions se produisant dans l'atmosphère.

 

L’intérêt de cette technique porte sur la connaissance et la prévision de l’état de la qualité de l’air, aussi bien à court terme, pour l’appréciation des pointes de pollution, qu’à long terme, dans le cadre des différentes planifications réglementaires (exemple du Plan de Protection de l’Atmosphère).

 

 

L’exploitation à l’échelle régionale…

ATMO Franche-Comté est engagé en collaboration avec l’ASPA (AASQA d’Alsace) dans la gestion d’une plateforme de modélisation régionale de la qualité de l’air commune aux trois régions Alsace, Lorraine et Franche-Comté. Cette plateforme a pour objectif principal de fournir des prévisions et des simulations de la qualité de l’air sur les trois régions du domaine.

 

Cette plateforme, appelée Prev’Est, est un outil qui apporte une aide précieuse pour établir les tendances d’évolution de la qualité de l’air pour le lendemain et prévoir les dépassements de seuils. Son utilisation est parfaitement intégrée dans l’organisation interne d’ATMO Franche-Comté, dans les bulletins de prévision de la qualité de l’air ainsi que dans ses communications en cas d’épisode de pollution.

 

Outre son volet prévision, cette plateforme permet également de réaliser des simulations de la qualité de l’air et ainsi de générer des scénarios permettant d’appréhender l’impact de réductions ou d’augmentations des émissions sur les niveaux de polluants dans l’air ambiant.

 

 

…ou à l’échelle de la rue

La plateforme de modélisation Prev’Est fournit des simulations et des prévisions à l’échelle régionale mais ne permet pas de décrire la complexité des phénomènes locaux que l’on peut observer en milieu urbain dense et notamment la pollution à proximité des émetteurs importants. La modélisation urbaine vient alors s’imbriquer dans la modélisation régionale pour donner une vision complète et détaillée de la qualité de l’air sur la région.

 

L’intérêt principal de la modélisation urbaine est d’évaluer l’exposition de la population urbaine franc-comtoise face à la pollution atmosphérique. Elle permet de répondre aux attentes réglementaires et sanitaires, d’améliorer l’information de la population, de proposer une aide aux décideurs publics dans l’évaluation environnementale de projets locaux et de réaliser des scenarii d’évolution de la qualité de l’air : quantification de l’exposition des populations aux sources de pollution urbaine (trafic routier et transports, industrie, résidentiel/tertiaire) de l’échelle de la rue à celle de l’agglomération ; modélisations de dispersion de panache émis par des installations telles cheminées industrielles ou chaufferies ; ...

 

 

 

En savoir plus :