Surveillance de la qualité de l'air
Franche-Comté

Prévisions de la qualité de l'air

La prévision de la qualité de l'air consiste à déterminer quelle sera la qualité de l'air dans un futur proche. Ainsi, au même titre que la météorologie, la connaissance des prévisions en matière de qualité de l’air est devenue une information recherchée par le public. ATMO Franche-Comté, répondant ainsi à ses missions de surveillance et d’information, diffuse quotidiennement une estimation de l’indice ATMO du jour associée à une prévision pour le lendemain. Au-delà de l’information de la population, la prévision permet d’anticiper des mesures de réduction des rejets de polluants en cas de survenue d’un épisode de pollution.

 

De la modélisation à la prévision

D'un jour à l'autre, les concentrations des espèces présentes dans l’air ambiant évoluent. Ces variations sont liées bien entendu à celles des émissions atmosphériques, mais aussi aux phénomènes météorologiques complexes qui contrôlent la dispersion et l’accumulation des polluants. Prévoir la qualité de l'air est donc un exercice difficile qui doit intégrer l'ensemble de ces facteurs.

Chaque jour, les prévisions sont élaborées à partir de modèles prenant en compte :

  • les données météorologiques (données du jour et prévisions) ;
  • la topographie et l’occupation des sols ;
  • les émissions de polluants ;
  • la pollution de fond.

Les résultats de cette modélisation, fournis au niveau régional par la plateforme Prev’Est et au niveau urbain par Urban’Air, permettent de déterminer et cartographier les concentrations de différents polluants dans l’atmosphère franc-comtoise pour le jour-même, le lendemain et le surlendemain. Le prévisionniste d’ATMO Franche-Comté est alors en mesure de statuer sur les indices de qualité de l’air comme sur les épisodes de pollution (dépassements de seuils de concentrations).

 

Nota : 3 polluants sont concernés par la prévision : ozone (O3), dioxyde d’azote (NO2), et poussières en suspension (PM10 et PM2,5). En Franche-Comté en milieu urbain, les niveaux de dioxyde de soufre sont très faibles, si bien que ce polluant n’a pas d’impact sur l’indice de qualité de l’air. Aucune prévision des niveaux de dioxyde de soufre (SO2) n’est donc disponible à ce jour.

 

Des informations mises à la disposition du public

Chaque jour, le « bulletin de l’air » est diffusé par ATMO Franche-Comté. Pour les 6 agglomérations franc-comtoises que sont Belfort, Besançon, Dole, Lons-le-Saunier, Montbéliard et Vesoul, ce bulletin informe de l’indice du jour accompagné d’une prévision pour le lendemain. En complément, des cartographies de prévision à l’échelle urbaine sont réalisées pour les agglomérations de Belfort, Besançon et Montbéliard, et peuvent être consultées directement sur le site internet d’ATMO Franche-Comté.

  

La capacité à prévoir la qualité de l'air apporte une information primordiale pour la gestion des pics de pollution, notamment en termes d’anticipation dans la mise en œuvre des mesures de réduction des émissions de polluants mais aussi dans le suivi des recommandations sanitaires permettant à la population de se protéger au mieux. Ainsi, en plus d'une information régulière sur la qualité de l'air, l’information du public est étendue en cas de dépassement des concentrations réglementaires par le biais des bulletins d’alerte.

 

Recevoir le bulletin de l'air et les alertes pollution

 

Limites de la prévision

La prévision de la qualité de l’air repose sur des simulations qui font intervenir un modèle météorologique puis des modèles de « chimie-transport ». Une limitation importante provient des incertitudes élevées sur les données d’entrée (prévisions météorologiques, données d’émissions,...) et dans la traduction numérique de phénomènes physiques (turbulences, dispersion, transport…) ou chimiques un petit décalage dans ces données d’entrée pourra remettre entièrement en question la tendance des jours suivants.

 

Par ailleurs, notre atmosphère est très complexe et peut ainsi réserver des surprises que les prévisionnistes d’ATMO Franche-Comté s’efforcent continuellement de comprendre…