Surveillance de la qualité de l'air
Franche-Comté

Indice de qualité de l'air

Un indicateur journalier de la qualité de l’air

Pour les 6 agglomérations franc-comtoises majeures que sont Besançon, Montbéliard, Belfort, Dole, Lons-le-Saunier et Vesoul, ATMO Franche-Comté diffuse un indicateur journalier de qualité de l’air nommé « indice ATMO » ou « indice de qualité de l’air » selon la taille de l’agglomération (respectivement plus de 100 000 habitants et moins de 100 000). Cet indicateur permet de disposer d’une information synthétique sur la pollution atmosphérique quotidienne dans les agglomérations.

 

L’« indice ATMO », comme l’« indice de qualité de l’air », est déterminé à partir des résultats des stations de mesure « urbaines » et « périurbaines » représentatives des zones dites « de pollution homogène ». Ils ne concernent donc ni les zones industrielles, ni les zones rurales.

 

 

Comment sont calculés les indices de qualité de l’air?

L’indice ATMO est construit à partir des données de mesures de 4 polluants, qui résultent majoritairement des activités anthropiques :

  • Particules fines (de taille < 10 micromètres)
  • Dioxyde d’azote
  • Ozone
  • Dioxyde de soufre 

 

Ces polluants font partie des composés dont la surveillance est assurée an permanence par ATMO Franche-Comté, et dont les niveaux dans l’air ambiant font l’objet d’une réglementation au niveau européen et national. Leurs concentrations sont classées sur une échelle de 1 à 10. Le plus élevé de ces 4 sous-indices détermine l’indice ATMO de la journée.

L’indice de qualité de l’air simplifié (IQA) est basé sur les résultats de un, deux, trois ou quatre de ces polluants, en fonction de l'équipement de surveillance déployé dans la zone géographique considérée. Les règles de calcul restent les mêmes que celles de l'indice ATMO.

 

L’indice de qualité de l’air est calculé pour chaque jour, à partir de données enregistrées entre 0 et 24h. Pour une diffusion le jour-même, ATMO Franche-Comté calcule un indice partiel chaque soir, vers 16h, et élabore une prévision de l’indice pour le lendemain.

 

 

Les 10 classes d’indice

Les indices de la qualité de l’air sont des outils de communication qui permettent de décrire sous une forme simple (chiffre, qualificatif et code couleur) l’état global de la qualité de l’air. Celle-ci est d’autant plus dégradée que l’indice est élevé.

 

 

Le palier 10 correspond généralement aux niveaux d’alerte fixés par les réglementations française et européenne, le palier 8 correspond au seuil de recommandation et d’information de ces mêmes réglementations.

 

 

Un indicateur réglementé

  • Arrêté du 22 juillet 2004 relatif aux indices de qualité de l’air

Cet arrêté définit et fixe les modalités de calcul des indices de qualité de l’air.

  • Arrêté du 21 décembre 2011 modifiant l’arrêté du 22 juillet 2004 relatif aux indices de qualité de l’air.

Suite à l’abaissement du seuil d’information et de recommandation et du seuil d’alerte relatifs aux PM10 (décret du 21 octobre 2010), cet arrêté ajuste l’échelle des sous-indices PM10 dans le but d’assurer une cohérence dans les informations délivrés auprès du public, en faisant correspondre :

    • Le seuil d’information et de recommandation avec l’indice 8 (« mauvais »)
    • Le seuil d’alerte avec l’indice 10 (« très mauvais »)

Retrouvez plus d'informations sur la page "Textes"