Surveillance de la qualité de l'air
Franche-Comté

Air intérieur

 

Dans un milieu clos, les pollutions intérieure et extérieure s'ajoutent. En effet, si l'air intérieur est soumis à diverses contaminations d'origine interne, une partie de l'air extérieur est transférée à l'intérieur des bâtiments. Ainsi, les polluants émis à l'extérieur peuvent se trouver à l'intérieur des locaux, en s'infiltrant par les fenêtres, portes, cheminée, système de ventilation...

 

 

LES POLLUANTS CHIMIQUES

  • Les Composés Organiques Volatils (COV)

Les COV entrent dans la composition de nombreux produits et matériaux courants : matériaux d’ameublement et de décoration (panneaux de bois aggloméré, peintures, papiers peints, revêtements de sol, tapis), produits de bricolage (peintures, laques, encres, colles, solvants), produits d’entretien (détachants, désodorisants, pesticides),… Les activités impliquant une combustion sont aussi sources de COV : chauffage, cuisson ou encore tabagisme. En savoir plus...

 

    • FOCUS sur les aldéhydes *(formaldéhyde réglementé dans les ERP)

Les aldéhydes sont utilisés dans la fabrication de certains matériaux de construction et d’isolation, matériaux d’ameublement et de décoration, produits de bricolage, produits d’entretien et de désinfection, désodorisants et parfums d’intérieur, cosmétiques, produits d’hygiène corporelle… Certaines activités impliquant une combustion sont aussi sources d’aldéhydes : friture, tabagisme... En savoir plus...

L'un des aldéhydes, le formaldéhyde, est l'un des polluants les plus répandus et les plus dangereux de nos environnements intérieurs. En savoir plus...

 

    • FOCUS sur les BTEX *(benzène réglementé dans les ERP)

L’utilisation domestique de solvants, peintures, diluants, colles, vernis ou de pesticides … ainsi que la combustion de bois ou d’énergies fossiles,  de cigarettes ou même de bougies parfumées sont les principales sources de BTEX à l’intérieur de locaux. En savoir plus...

L'un des BTEX, le benzène, est l'un des polluants les plus répandus et les plus dangereux de nos environnements intérieurs. En savoir plus...

 

  • Le dioxyde de carbone (CO2) *(réglementé dans les ERP)

Le dioxyde de carbone est produit lors des processus de combustion. Il est aussi émis naturellement par la respiration des êtres vivants. Ainsi, dans la maison, la principale source après les installations de combustion est l’homme. De surcroît, le dioxyde de carbone est un bon indicateur du confinement de l’air intérieur. En savoir plus...

 

  • Le monoxyde de carbone (CO)

Le monoxyde de carbone provient essentiellement du mauvais fonctionnement d’appareils ou moteurs à combustion, quelle que soit leur source d’énergie (bois, charbon, gaz, essence, fioul ou encore éthanol). En savoir plus...

 

  • Les pesticides

De nombreux produits de traitement utilisés par les jardiniers et les agriculteurs  sont rapportés à l'intérieur des habitations par leurs occupants et leurs animaux domestiques. Ces résidus sont remis en suspension et peuvent perdurer sur les sols, notamment les moquettes et les tapis. De surcroît, les bois traités et les insecticides ménagers tels les bombes aérosols, boîtes appâts, colliers antiparasites, boules antimites... concourent aussi à dégrader la qualité de l’air intérieur. En savoir plus...

 

  • Les composés organochlorés

Ces composés aux propriétés biocides sont présents dans les charpentes traitées, les insecticides, anti-moustiques, antimites, anti-poux, agents antimicrobiens et anti-moisissures,... Ils servent aussi de solvants dans des produits d’usage courant tels colles, peintures, laques, dégraissants, produits de décirage, cirages à chaussures, produits de nettoyage des textiles d’ameublement… Les combustions de bois traité, de mazout ou d’huile de chauffage, et le tabagisme en sont aussi des sources. En savoir plus...

 

 

 LES POLLUANTS PHYSIQUES

  • Les particules (PM)

La première source de particules dans l’habitat est la combustion : cigarette, cheminée, poêle à bois ou à gaz, gazinière, chauffe-eau à gaz, cuisson des aliments (friture, sautés, rôtis), bougies, bâtonnets d’encens…Certaines activités, telles le bricolage ou le ménage, en produisent aussi des quantités importantes ou les remettent en suspension dans l’air. En savoir plus...

 

  • Le radon

D’origine naturelle, le radon est présent dans les roches profondes. Il pénètre dans les habitations par les fissures dans les fondations et les sous-sols,  les passages de canalisations, les joints d’étanchéité, les matériaux poreux… et s’accumule dans les espaces fermés (sous-sols, vide-sanitaires, cave, pièces d’habitation). En savoir plus...

 

 

 LES POLLUANTS BIOLOGIQUES

  • Les moisissures

Polluants présents de manière naturelle, les moisissures se développent à l’intérieur des habitats humides, dans les salles de bains, les cuisines, les tapisseries, mais aussi sur les fruits, les légumes, le fromage, le pain, les plantes d’intérieur, les aquariums, les vêtements et chaussures en cuir… dont elles utilisent la matière organique comme source de nourriture. En savoir plus...

 

  • Les allergènes liés aux animaux domestiques

Les phanères, squames, urines et sécrétions des animaux domestiques contiennent des allergènes. Ils se déposent sur les tissus, tapis, moquettes, canapés, literie… mais sont aussi aéroportés. En savoir plus...

 

  • Les acariens

Les acariens se développent à l'intérieur des habitations, même des plus propres. On les retrouve essentiellement dans les tissus : literie, rideaux, tentures,  canapés, chaises, tapis, moquettes, peluches... En savoir plus...

 

  • Les pollens

A la maison comme au travail, les plantes arbustives ou décoratives, les plantes à bulbes ainsi que les fleurs coupées ou séchées peuvent porter du pollen. En savoir plus...

 

 

 

Télécharger la fiche récapitulative